Stacks Image p93154_n2273
Oeuvre de Marika Lemay

Petite réflexion sur l'accessibilité de l'art et nouvelle collection!

tisane

Bonjour!

J'espère que vous profitez des quelques rayons de soleil et que vous vous nourrissez des couleurs automnales éphémères qui vous entourent! De mon côté, beaucoup de travail, de recherche, de nouveautés et de nombreux défis en cette période. Les artistes le disent souvent, le temps passé à créer est bien petit à comparer à celui qu'il faut engloutir à diffuser notre art, à se faire connaître, à développer des partenariats et nouveaux produits. Et la marche entre les deux est énorme! J'imagine qu'à la longue, elle s'amenuise un peu? Bref, le temps que je passe à créer représente peut-être seulement 5% de mon temps et les 95% sont dédiés à la partie la moins agréable, quoique créative par moments. J'espère finir par augmenter un peu la partie création!

Hier, j'ai été visiter une petite exposition dans un musée. L'art conceptuel ne touche pas tout le monde et je dois dire que je ne suis pas du tout une fan. Bien que je puisse comprendre le processus de l'artiste et savoir à quel point il est unique et précieux à chacun, je n'aime pas avoir à me faire expliquer une oeuvre pour la comprendre... Peut-être que parce que j'essaie sans cesse de simplifier ma vie et ce qui m'entoure, je n'aime pas les choses compliquées.

cocotte

Je suis le genre à me poser sans cesse des questions. Je tente constamment de calmer mon mental. C'est peut-être pour cela que lorsque je crée, je ne me pose pas de questions, je peins rapidement et sans réfléchir. Parce que pour moi, c'est un refuge calme où l'inspiration peut plus facilement monter. Et parce que j'aime les oeuvres simples dont on se laisse toucher sans avoir à faire intervenir outre mesure la pensée.


Cela m'a amenée à me demander pourquoi les musées mettent souvent l'accent sur l'art conceptuel. Pourquoi présenter une collection permanente sur des objets religieux (en 2015) et une petite exposition photographique conceptuelle assez hermétique? Comment donner le goût aux gens de revenir au musée avec de telles propositions peu attirantes pour la grande majorité de la population? Pour ma part, les musées devraient être des endroits où toutes les formes d'art sont à tour de rôle représentées et où l'art local y trouve également sa place. Ce devraient être des endroits où un public varié y trouve son compte parce que les expositions présentées y sont dynamiques et invitantes de par leur contenu accessible. Bref, pourquoi ne pas faire entrer au musée des artistes de la relève, professionnels ou amateurs? Et de toute façon, où se situe la ligne entre professionnel et amateur à part le fait que l'un gagne sa vie avec son art et l'autre pas? Les qualités fondamentales de l'art, qui sont de rassembler et de toucher, devraient pouvoir s'exprimer non seulement dans les musées, mais dans les villes et villages, des petits commerces aux grandes entreprises. Autrement dit, en incluant l'art au quotidien des gens, les bienfaits seraient énormes pour toute la collectivité. Ce sont quelques réflexions qui me viennent suite à ma visite au musée. Je serais curieuse d'en discuter avec ceux qui sont intéressés!

collection 2015 Marika Lemay artiste

Dans la foulée du simple-et-pas-compliqué, je vous présente ma deuxième collection, fraîchement étalée sur le web!

Si vous me suivez sur Facebook ou Twitter, je la révèle une bouchée à la fois, au quotidien. Pour voir la collection au complet, c'est ici-même, dans ma galerie! Et pour acheter, c'est ici, dans ma boutique! Si un article vu dans la galerie n'est pas encore disponible dans ma boutique, simplement me demander!

Je suis particulièrement fière de cette collection parce que j'ai exploré plusieurs styles différents et que j'ai repoussé un peu plus loin mes limites. J'espère que vous l'aimerez aussi! N'hésitez pas à me laisser un commentaire, plus bas!

Bon automne!

blog comments powered by Disqus